L'homme face à la faune et la flore

 

 Depuis l'aube de l'humanité, la mer exerce une fascination sur l'homme.

Autrefois il avait une vision chaotique de la mer, c'est pour cela qu'il la décrivait d'une façon dangereuse. Son regard envers la mer était méfiant, et les poètes véhiculaient l'image d'une mer comme étant l'ennemi de l'homme.

Et puisqu'il la craignait, il la respectait.

Peu à peu au cours de l'histoire, l'homme a évolué dans son comportement vis-à-vis de la nature. Ces changements à travers les époques sont dus aux progrès des hommes. Aujourd'hui ils ne la craignent plus, ils la protègent.

 

 

1. Autrefois : la crainte de la faune et de la flore par l' homme.

 

Autrefois, les hommes avaient une vision cauchemardesque de la mer. Ils n'avaient pas les mêmes avancées technologiques qu'aujourd'hui, ils ne pouvaient donc pas explorer la mer et ces fonds donc ils avaient pris la mer pour ennemi de l'homme. D'où certains ouvrages comme « L'Odyssée » d'Homère ou encore « les travailleurs de la mer » de Victor Hugo. La mer était alors représentée comme un danger, les hommes ne s'y aventuraient pas car ils ne savaient pas où elle les mènerait. Les mythes autour de la mer les effrayaient et les auteurs de l'époque la représentaient comme une menace pour l'être humain jusqu'à ce que l'homme puisse avoir les moyens de l'explorer pour témoigner de l'innocence de la mer… Mais pourtant il y avait des travailleurs qu'on appelait les travailleurs de la mer qui eux prenaient le risque de s'aventurer dans ce vaste océan qu'ils craignaient tous.

 

 

2. Aujourd'hui : la découverte de la faune et de la flore par l'homme.

 

Il y a eu énormément d'avancées technologiques au cours de l'histoire. Prenons comme exemple la boussole qui a permis à beaucoup de voyageurs de situer le Nord, Sud, Est et Ouest ce qui leur a permis de ne plus se perdre. Sans oublier les progrès sur les bateaux, qui sont devenus beaucoup plus performants, avec des voiles plus fortes, ou encore des matériaux plus solides. Pour les travailleurs en mer, par exemple les pêcheurs, leurs moyens de pêche ont évolué ce qui leur a permis de moins risquer leurs vies, des machines ont été construites pour que l'homme se fatigue moins. La révolution industrielle a une place importante dans ces progrès.

La diversification des ressources énergétiques, les avancées techniques dans lutilisation de ces ressources, (exemple: le charbon et son utilisation dans la machine à vapeur, le pétrole et son utilisation en carburant) ont permis à lhomme dêtre plus performant.

Ainsi l'homme a pu parcourir la Terre, découvrir de nouvelles cultures et senrichir de nouvelles façons de vivre et de travailler. Mais la médaille a un revers et toutes ces avancées ont aussi entraîné une hausse de la pollution terrestre et maritime.

 

Les océans sont durement touchés par les activités humaines. Pollution de toute nature (domestique, agricole, industrielles, marée noire... ) et aménagement irresponsable, ont entrainé une forte dégradation des littoraux et des zones côtières, la où se concentre la vie. Exploiter au delà du raisonnable par une armada de cinq millions de navires de pêche, les stocks de poissons sont en voix d'épuisement rapide. Le réchauffement de la planète a entrainé celui des eaux, provoquant la mort des coraux dans le monde entier et accentuant les effets dévastateurs du phénomène «El Nino»

 

 

 

3. Demain : la protection de la faune et la flore par l'homme.

   

A partir du 20e siècle, les mentalités ont changé en ce qui concerne la planète et les enjeux qu'elle représente. Désormais l'homme se sent responsable de la dégradation de la planète, il est en quelque sorte responsable de sa pollution. Il fait tout pour protéger la planète, en triant les déchets, en faisant attention à ne pas polluer, en essayant d'utiliser le moins possible de pétrole, bien qu'il y arrive très peu. Néanmoins, il cherche de nouvelles énergies (éoliennes, hydrolique, barrage... ). L'homme prend conscience qu'il est le destructeur de la planète. Ainsi il renouvelle ses pratiques, en polluant moins. Il s'intéresse au réchauffement climatique, à la couche d'ozone, que ce soit des problèmes qui touchent la terre ou l'homme lui-même. L'homme comprend alors que si la terre va mal, son existence est menacée. Le gouvernement instaure de nouvelles lois en ce qui concerne la protection de la planète, l'homme est donc aussi dans l'obligation de protéger la planète. Cela fait partie de son devoir de citoyen. Il y a des espèces animales qui sont protégées, car elles sont en voie de disparition, ainsi la plupart sont interdites de chasse ou de pêche.